Avis de Pierre Schang gérant d'Amilton Premium Europe sur Ipsen
Article Précédent
Retour liste
Article Suivant

Pierre Schang, Gérant d'Amilton Premium Europe


Ipsen est une valeur que nous détenons régulièrement en portefeuille car nous apprécions la qualité de son historique de performance. Nos derniers achats remontent à mai dernier, sur la base d'un cours de 133 €. La force d'Ipsen réside dans la puissance de sa marque Somatuline (38 % de ses ventes au premier semestre), médicament qui permet de contrôler les hormones de croissance. Afin de diversifier ses revenus et de faire face à d'éventuels nouveaux entrants, la direction met en oeuvre depuis plusieurs années une stratégie de diversification en privilégiant les produits d'oncologie.

C'est dans cette logique que le groupe a récemment acquis les molécules de Cabometyx et Onivyde, qui permettent de lutter contre les cancers du rein et du pancréas. Le lancement de Cabometyx en première ligne (alors que le produit est actuellement commercialisé en deuxième ligne) au cours des prochains trimestres et la montée en puissance d'Onivyde aux Etats-Unis constituent, selon nous, de puissants catalyseurs pour le titre.

Dans ces conditions, les objectifs annuels de la direction pourraient de nouveau être révisés à la hausse dans le courant de l'année. Au-delà de ces forts leviers de croissance, Ipsen est en mesure de mobiliser près de 1 milliard d'euros pour saisir des acquisitions. Cette perspective, une fois concrétisée, devrait être appréciée par la communauté financière. Enfin, la valorisation nous semble attractive avec un ratio PEG, qui divise le PER par le taux de croissance des bénéfices, inférieur à 1. Notre objectif de cours à 12 mois se situe à 160 €.

Article Précédent
Retour liste
Article Suivant

Les derniers articles

Articles
18.12.18

Interview de Harry Wolhandler, Directeur de la Gestion Actions et DGD d'Amilton AM dans ...

BFM Business
Articles
10.12.18

Retrouvez l'article en ligne ...

Newsmanagers
Articles
10.12.18

Amilton Asset Management vient de boucler la levée d’une cinquantaine de millions d’euros ...

Option Finance